Jeunesse

De toute mon âme (Les voleurs d’âmes tome 1) de Rachel Vincent.

De toute mon âme, à la base je ne le voulais pas. Je m’explique : j’ai eu un coup de cœur pour la couverture de La rose et l’ombre de Rachel Vincent. Qu’est-ce que je fais ? Je l’achète, mais oui ! Et là, alors que je le reçois, je vois sur internet qu’il s’agit du quatrième tome d’une saga. Au secours ! Je me suis donc procurée le premier tome comme toute personne saine d’esprit aurait fait !
Kaylee a un père, mais il est absent, et sa mère est morte. Aussi vit-elle chez sa tante Val et son oncle Brendon, avec sa cousine Sophie. Depuis toute petite, elle a des crises et voit des ombres autour de certaines personnes qui lui arrachent des cris monstrueux. Internée lors de la dernière, elle avait quitté l’hôpital en pensant qu’elle en avait fini avec ça. Seulement voilà que ça lui reprend, deux fois en trois jours, et les personnes concernées meurent. Heureusement, Nash, le garçon qu’elle aime en secret, la guidera.
Dans ce livre, on tourne un peu constamment autour des mêmes personnages : Kaitlin, bien sûr, Nash, Sophie, les parents de celle-ci, la meilleure amie de Kaylee : Olivia, et Todd, le Faucheur. J’ai envie de dire qu’ils représentent chacun un stéréotype… Nash, le sportif épris d’une fille normale ; Sophie, la danseuse ingrate ; Olivia, la reine des hommes ; Tante Val, l’adulte qui refuse de vieillir ; etc… Kaylee est une adolescente qui se pose beaucoup de questions, qui doute de tout. Mais ! Lorsque Nash lui apprend ce qu’elle est… Elle l’accepte trop vite, pour moi, veut le manier en quelques jours comme si elle avait vécu ainsi depuis toujours. La transition est trop brutale. Je ne suis pas parvenue à apprécier l’héroïne, ce qui est plutôt handicapant. 
Ce qui a encouragé ma lecture réside donc en l’intrigue. Simple et évidente. Le problème est posé dès le début du livre, pas de chapitre pour s’habituer au personnage, on plonge directement dans le feu de l’action. C’est trop rapide. De plus, j’ai trouvé que le livre n’était accès que sur cela, l’intrigue, pas d’histoires entre les personnages -mise à part la relation Nash-Kaylee, d’intrigue parallèle, et c’est dommage. Le livre a un côté… explicatif. J’entends par là que m’héroïne ne découvre pas par elle-même et au fur et à mesure ses pouvoirs, non, elle pose des questions et on lui répond. Le côté mode d’emploi n’est pas passé pour ma part.
Pour finir par quelques points positifs, tout de même ! J’ai vraiment apprécié l’histoire d’amour entre Nash et Kaylee. Ce lien qui les unit et cette attirance incontrôlable… Nash est vraiment captivant comme garçon. Lorsqu’il explique à Kaylee combien il aime lorsque celle-ci chante… Le moment était très beau, poétique. L’écriture de Rachel Vincent est agréable et l’histoire se lit vite.
En somme, je ne suis pas conquise. Mais puisque je possède le tome quatre, aussi -comme expliqué en début de chronique-, je me procurerai le deuxième, afin de voir s’il s’améliore. Sinon, je mettrais en vente sur amazon… Je pense. Enfin, cet avis m’attriste car j’avais entendu beaucoup de bien sur cette saga. Malheureusement les goûts et les couleurs… N’est-ce pas ? Donc, je conseillerais ce livre aux lecteurs non-exigeants et romantiques qui souhaitent passer un agréable moment !
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s