Jeunesse

Insatiable (Insatiable tome 1) de Meg Cabot.

Depuis deux, trois ans, je ne suivais plus l’actualité de Meg Cabot. Avalon high, Star incognito, toute la saga Journal d’un princesse, et celle de Missing ont bercé mes premières lectures romanesques. Or, entre temps, l’auteure en a écrit un bon nombre ! Dont, très récemment : Insatiable. Il est vrai que les vampires… Bof, quoi, Meyer a eu raison de mon intérêt pour eux. Mais j’ai toujours apprécié les livres de Meg Cabot, la couverture me tentant de plus, je me le suis achetée.
Meena Harper a un boulot qui lui plaît : dialoguiste pour un feuilleton, Insatiable, mais où elle ne s’épanouit pas. Sa vie est difficile : le chômage de son frère, les factures, le pressentiment d’un danger envers le bébé de sa meilleure amie… Et son dos. Meena pressent la mort de chaque individu. Pourtant, alors que la situation à son travail est plus que favorable, la jeune femme se voit souffler une promotion par sa rivale et est dans l’obligation d’intégrer des vampires dans ses scénarios. Or, c’est d’un vampire dont elle tombera amoureuse un peu plus tard…
Nous suivons trois points de vues durant le roman : celui de l’héroïne, de Lucien Antonescu, ainsi que celui d’Alaric Wulf. Meena est une femme moderne, un brin féministe et qui a des idées plutôt arrêtées : les vampires n’existent pas et ils sont misogynes. Elle vit son don comme un frein à sa vie, bien qu’elle l’accepte mieux que durant son enfance. Sa différence lui fait perdre son petit-ami et depuis, Meena ne côtoie plus d’homme. 
Lucien est un professeur d’histoire dont les étudiantes sont folles ; ce qui le flatte beaucoup. Cependant, régner sur une espèce le dépasse, d’autant que sa nature le dégoûte. C’est un personnage plutôt mélancolique, téméraire et romantique. Sa passion pour Meena n’a pas de limite. 
Alaric, lui, hait les vampires car ils ont tué son coéquipier : il a soif de vengeance, ce que son métier apaise. Surtout quand il apprend la venue du Prince à New-York. On le découvre pourtant au fil des évènements, capable de sentiments et surtout très maladroits dans les relations humaines, son isolement, petit, n’ayant pas aider à lui enseigner la vie en communauté. 
La relation Lucien-Meena peut paraître très fleur-bleue car plus fort que l’amour, pour Lucien, cela ressemble à un pêcher qu’il ne sait contrôler ; tandis que Meena, elle, ayant été mordue par lui, est sous son emprise, ce qui n’est pas beaucoup mieux. Cependant il y a un autre aspect qui place le roman de Meg Cabot dans une section livre jeunesse, livre adulte : les scènes explicites et les détails qui leur reviennent sur leurs folles nuits. Un certain côté chick-lit, bit-lit, donc, même si léger
L’intrigue n’est pas bien compliquée au demeurant, mais efficace et on se laisse porter. L’auteure installe ses éléments au fil du récit et le tout explose à sa fin. Le style est fluide et agréable, le vocabulaire s’avère même riche, d’autant que Lucien et Meena se vouvoient. La simplicité qui marque l’écriture de Meg Cabot, la fraîcheur et l’humour de ses livres détonent moins dans ce roman, que j‘ai trouvé plus abouti que ses précédents travaux et le roman se termine sur une décision radicale de Meena qui nous laisse désireux de connaître la suite de ses aventures, de ses choix.
En conclusion, j’ai passé la moitié de ma nuit à le lire et tout aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé et il est dommage que la suite n’ait pas été à la hauteur du premier tome.
Publicités

Un commentaire sur “Insatiable (Insatiable tome 1) de Meg Cabot.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s