Jeunesse

L’été où je t’ai retrouvé (L’été tome 2) de Jenny Han.

Belly n’a plus de nouvelles de Conrad… Et Suzannah est décédée. Tout son monde s’écroule, et autour d’elle, si la vie continue, sa famille est comme hors-temps… jusqu’au jour où Jeremiah appelle : Conrad a disparu. Il est à la maison de la plage, Belly en a la conviction. S’en suit une lutte engendrée par l’égoïsme d’un homme qui ne veut pas souffrir. Garder la maison et renouer les liens brisés, en découvrir d’autres… Jeremiah ou Conrad ?
Belly est de plus en plus indécise, les questions se bousculent dans sa tête ; elle n’accepte pas de vivre quand une autre est partie. C’est une totale remise en question chez la jeune fille, et elle doit faire face à la léthargie de sa mère. 
Sa relation avec Conrad est chaotique, au point mort. Ce tome nous offre des montagnes de sentiments, de cœurs détruits et d’âmes en peine. Ce que doivent surmonter les garçons n’a pas d’équivalent verbal ; Laurell éprouve un tel manque qu’elle en oublie sa fille ; cette dernière est complètement perdue, abandonnée sans aucune épaule sur qui se reposer. L’auteure parvient à tout transmettre au lecteur, si bien que les larmes ne sont jamais loin à la lecture de ce roman.
La perte de la maison, cette perspective inenvisageable pour les enfants… et finalement pour nous aussi… est déchirante. Cette demeure représente beaucoup de souvenirs et pour les Conklin et pour les frères Fisher. D’ailleurs, la maison n’a jamais eu autant d’importance que dans ce tome : en effet, Conrad y emmènera Belly avant de disparaître. Tous deux y passeront de très beaux moments dans ce salon, avec la cheminée. Un instant magique. Puis vient la fête, la piscine, le doudou de l’héroïne. Tout cela nous empêche d’accepter cette perspective de vente, comme si la maison nous appartenait aussi un peu.
Mr Fisher n’a jamais disposé d’une présence fondamentale dans la trilogie. Dans ce deuxième tome, cela ne va pas en s’arrangeant car, s’il est plus évoqué, l’angle sous lequel nous le percevons n’est pas pour plaire au lecteur. Son premier admirateur, Conrad, s’est même totalement détourné de lui ; tandis que Jeremiah semble plus conciliant, surtout parce qu’il ne connait pas toutes ses manigances.
Conrad apparait comme plus indéchiffrable encore et si c’est possible. Il se renferme totalement, un coup oui un coup non, difficile à suivre et parfois même blessant. On en vient même à douter de ses sentiments pour Belly, à qui il semble plus faire des concessions qu’autre chose. Son comportement est tel que Jeremiah parviendra peu à peu à s’imposer aux yeux de la jeune fille, existant pour la première fois. Belly se trouve donc en plein dilemme et n’en ressort pas indemne, elle ne sait que penser ou faire et les garçons ne sont décidément pas prêts à l’aider dans son choix. Une fois de plus, la fin est insoutenable ! L’auteure prend un malin plaisir à nous torturer et je ne sais vraiment que penser de cet épilogue des plus mystérieux…
Que ce soit au niveau du style, des descriptions, des personnages, de l’histoire, j’ai tout aimé dans ce roman. D’autant que l’auteure propose aussi le point de vue de Jeremiah, ce qui est très intéressant et triste à la fois. J’ai beaucoup de mal à me remettre d’une telle lecture. J’attends le troisième tome avec une impatiente patience !
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s