Jeunesse

Abandon (Abandon tome 1) de Meg Cabot.

Sur beaucoup de blog, les chroniques sur Abandon ne sont pas forcément élogieuses mais je suis Meg depuis que je sais lire et personnellement, j’étais certaine d’aimer ce nouveau roman, plutôt intriguant ! De plus, je me rappelais combien cela ne fait pas si longtemps que j’ai terminé Insatiable, et cette oeuvre-là était déjà très prenante ! Je ne peux nier la surprise qu’a été la lecture d’Abandon. J’ai lu tous les Journal d’une princesse, Star Incognito, Avalon High, les deux premiers tomes d’Une irrésistible envie de… Et ce ne sont que des livres humoristiques avec des héroïnes girly ayant des problèmes de cœur, avec un ton léger et apaisant.

Or, Abandon n’est pas du tout du même genre. Déjà, Meg s’éloignait de ses habitudes avec Insatiable, dans lequel l’héroïne a un don horrible ; mais dans ce roman-ci, de l’ambiance aux personnages, tout est pesant, triste, sombre. Pierce a vécu des choses extraordinaires. Les médecins lui certifient qu’elles ne sont que rêves. C’est un bourrage de crâne qui lui ôte tout confiance en elle. On découvre donc une adolescente perdue entre deux mondes, totalement à la merci de la moindre influence, et qui plus très -trop- attentionnée. Lors de la mort de son grand-père, la jeune fille rencontre John, adolescent qui veille sur le transfert des défunts vers la bonne voie. John est mystérieux, lunatique et ne possède pas beaucoup de sang-froid quand elle est dans les parages.

L’écriture de Meg Cabot s’adapte parfaitement à l’âge du personnage principal, comme toujours. Les passages souvenirs de Pierce, lorsqu’on nous explique sa mort, ses séances chez les psychologues, etc. servent beaucoup au récit. On est transportés entre son passé et son présent comme l’est dans le monde des vivants et celui des morts. Cette excursion vers le chemin de la Dernière demeure est absolument magique. C’est noir, inquiétant et… humide. J’ai aimé le lac, la téléportation dans cette chambre, cette obsession du grand lit au milieu de la pièce… La reprise du mythe de Perséphone et d’Hadès est vraiment bien menée et j’ai vraiment apprécié le personnage qu’est le gardien du cimetière ! Un vieux sénile pour certains, une aide pour Pierce.

Si l’on sait dès le début que John et Pierce finiront ensemble, l’évolution de leur relation fut très agréable à suivre. Il n’y a rien de facile, de beau. John souffre et Pierce ne peut pas aller vivre avec lui, en-dessous. Les colères de John sont impressionnantes et la maladresse de l’héroïne n’améliore absolument pas les choses ! Cependant, la scène est parfaite et l’on ressent bien les émotions qui peuvent traverser les deux personnages au moment donné !

Par dessus tout, et peut-être parce que sans elle Pierce n’aurait jamais pu s’adapter à son nouveau lycée, Jade est un personnage secondaire absolument important. Sa mort m’a complètement bouleversée, je ne m’y attendais pas du tout ! L’injustice dont font preuve les Furies est abominable !

En somme, donc, je suis absolument ravie d’avoir lu ce livre et j’ai tellement hâte de tenir la suite entre mes mains ! Je le conseille vraiment aux fans de l’auteure et aux amateurs de mythologie, puisque celle-ci est très présente dans le livre ! Le tome deux, intitulé Underworld, sortira en mai 2012 aux U.S.A. !

Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s