Jeunesse

Angel Burn (Angel tome 1) ~ L.A. Weatherly.

Dès les premières pages, on a un très bon aperçu de la donne du roman avec un prologue mouvementé où l’on rencontre Alex, le Tueur d’Anges. Il vient de recevoir une mission. On découvre alors son quotidien, son caractère et, surtout, sa rancœur envers ces créatures qui ont ruiné sa famille et nombre de ses proches.Ce métier est vraiment fait pour lui et il s’y applique de tout son cœur. Puis c’est au tour de Willow de recevoir notre attention. On change d’ailleurs de mode de narration, pour un point de vue interne qui nous permet de plus accrocher avec elle et, surtout, de ressentir bien plus fort, bien mieux, les sentiments qui la traversent, la bouleversent lorsqu’elle a ses visions. Les deux héros de ce roman n’ont, aucun des deux, vécu une vie calme et sans heurt. Ils ont été confrontés, bien que de différentes manières, à la perte de proches, physique ou mentale. Si la souffrance d’Alex face à la dissémination des siens nous pèse et nous donne de la compassion pour lui, Willow a son lot de malheur avec une mère là physiquement mais absente psychologiquement. Dans son monde. Totalement détruite, et pourtant heureuse dans sa virtualité. Ce sont deux quotidiens difficiles à porter. C’est d’ailleurs ce qui les fera se comprendre l’un l’autre.

L’auteure a un certain talent pour nous faire passer toutes ces émotions alors qu’elle possède une écriture fluide, un peu simple. Il s’agit d’une œuvre assez conséquente, puisque le roman compte 520 pages à son actif, cependant, passée la centième, il se lit à une allure folle. Le passage dans le désert m’a agréablement rappelée Les Âmes Vagabondes –que j’avais beaucoup aimé !

Dans Angel, la romance est particulièrement bien amenée. Elle ne survient pas au bout de deux pages. Les personnages se cherchent, sont accaparés à tout autre chose, si bien qu’il ne voit pas l’évolution qui a lieu entre eux, au contraire de nous, et c’est donc complice que nous attendons le moment…  où Alex craque. Et là, c’est chouette parce que leurs sentiments ont eu le temps de naître réellement, de prendre racine dans leur cœur. Le décor et la situation aidant à ce moment-là, les scènes deviennent très mignonnes…

Si bien que le retour à la réalité est dur. L’action dans ce livre est présente à 85%. Un point fort… Mais qui surprend après des semaines de cocon d’amour. D’autant que, combinée à la dépression de Willow, le moral est au plus bas. Lorsque l’adolescente se retrouve seule avec Sophie et Nate, le moment est vraiment touchant. L.A. Weatherly a créé un monde vraiment à elle. Très beau, et en même temps sombre, au futur incertain. Willow, son ange, les descriptions qui en sont faites, la vision qu’Alex en a… Et puis, eux, les méchants, qui se servent de cette beauté à des desseins malsains. C’est ingénieux, original et donc sympathique !

Cette saga est composée de trois tomes. Le second est paru sous le titre d’Angel Fire et ma chronique sera bientôt disponible sur le blog, j’attends de pouvoir acheter le tome trois, Angel Fire, avec impatience.

Publicités

3 commentaires sur “Angel Burn (Angel tome 1) ~ L.A. Weatherly.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s