Jeunesse

Ransom my heart (qui a plus de signification que Le roman d’une princesse !) ~ Meg Cabot.

Lorsque j’ai terminé la saga Journal d’une princesse, il y a deux ou trois ans maintenant, je voulais absolument lire le roman que Mia « avait écrit ». Je trouvais le concept intéressant, déjà, une auteure qui possède un personnage auteure à son tour, c’est toujours amusant. Je me sens toujours plus proche de ce genre de personnage. Bref, je ne l’avais pas trouvé, or, il y a quelques temps, il m’est revenu à l’esprit et j’ai mis la main dessus – merci Sirine !

Finnula, ou Finn la fière, pratique du braconnage afin de remédier au manque de nourriture de son comté. La jeune femme possède un fort caractère. Un jour, une de ses sœurs lui apprend qu’elle est enceinte et que, pour se marier, elle a besoin d’argent. Finnula est chargée de prendre en otage une personne dont on voudra grassement payer la libération. Alors qu’elle arrive à Leesbury, elle découvre dans une auberge qui lui est familière, la présence d’un riche chevalier, Hugo Fitzwilliam… Et en fait son otage sans plus savoir son identité.

Je ne lis pas beaucoup de romances historiques. Pourtant, écrit par Meg Cabot, j’étais certaine de trouver un univers plus léger à lire. En vérité, cela m’a dérangée. Le problème ne vient pas du roman, néanmoins. C’est Mia qui l’a « écrit », or, il est dirigé vers les plus jeunes et donc, ne pouvait me satisfaire totalement.

Le point de vue s’alterne entre Finnula et Hugo. Les personnages ont beaucoup de caractère, c’est le moins que l’on puisse dire. J’aime beaucoup Finnula parce qu’elle est complètement différente de Mia qui est extrêmement timide, transparente au point qu’on la confonde avec une chaise. Finnula s’impose, se débat, tape du pied, jure, maudit et toutes ces jolies choses que ne devrait faire une jeune femme non mariée. Elle est aussi archer, la meilleure du comté. Elle pratique son talent de façon juste et pour une cause tout à fait honorable. Elle qualifie d’ailleurs cet exercice comme un « don » qu’elle aurait reçu pour aider les autres et j’ai trouvé cela touchant. Quelque part, Hugo la rejoint dans son tempérament impulsif et protecteur. C’est un comte qui entend voir se porter bien ses serfs et désire les traiter avec mérite pour leur asservissement. Mais il est plus gai et se pose beaucoup moins de questions qu’elle. Ce qui est relativement reposant lorsque l’on passe à son point de vue. Ce tandem n’est pas sans rappeler Mia et Michael, finalement.

L’intrigue est simple, on la devine parfaitement et le dénouement, plutôt gentil. C’est vraiment sur son point que j’aurais beaucoup de choses à redire dans le sens où l’on vante la force d’Hugo, son habileté au combat et que, en fin de compte, on se retrouve avec un comte blessé, un traître lâche et un combat simplet. Il n’y a pas de réelle peur, ou montée d’adrénaline. J’ai vraiment trouvé cela dommage.

Je quitte donc ce roman déçue. Mais je pense que pour des lectrices/lecteurs plus jeunes, il peut être tout à fait agréable ! Et puis, c’est censé être un « premier » roman pour le personnage… Enfin, je suis quand même contente de l’avoir lue et d’avoir pu suivre les péripéties de ce couple !

Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s