Jeunesse

Die for me (The revenants tome 1) d’Amy Plum.

Mon premier livre en anglais. Quand j’ai vu la couverture de Die for me, j’ai craqué -comment ne pas le faire d’ailleurs ?-. Je l’ai acheté il y a… Presque huit mois, je dirais, il attendait sagement dans ma P.A.L. Récemment, je me suis sentie la détermination, le courage de commencer à lire en anglais, je ne le regrette absolument : c’est magique, drôle et instructif de lire dans une autre langue !

Katya Brown, adolescente de seize ans, a perdu ses parents lors d’un accident de voiture. Américaine, elle est, avec sa sœur, placée sous la tutelle de ses grands-parents. La perte de ses géniteurs l’a faite sombrer dans une dépression dont Katya n’imaginait jamais sortir. La jeune fille, désormais citoyenne de Paris, reprend les cours et passe son temps-libre à lire à la terrasse des cafés, ou dans les musées. Elle y rencontre Vincent Delacroix. Un coup de foudre. Son amour pour lui révèlera à ses yeux les secrets tus de ce monde. Vincent n’est pas humain.

Pour une première lecture en anglais, je n’aurais pu trouver mieux. L’écriture est fluide et à part les descriptions des personnages -notamment pour la couleur des yeux avec des adjectifs que se fabriquent, l’association de plusieurs-, je n’ai pas eu de difficultés majeures à comprendre. Le style est doux, reposant. Comme une balade, c’est vraiment la sensation que j’ai eu en lisant Die for me. Ce côté relaxant est exactement ce que j’avais envie de lire, ce qui n’est pas souvent le cas avec les romans fantastiques où les auteurs se plaisent à enchaîner des moments si intenses que l’on saccade presque à la lecture. Pourtant, je ne me suis jamais ennuyée et, je dois dire, je ne l’ai pas beaucoup posé. Bien sûr, on avance plus lentement lorsque c’est notre première lecture en anglais, mais quand même, je ne voulais tellement pas quitter l’univers de Katya que je l’ai lu très rapidement en fin de compte.

Katya, le personnage principal donc, est une jeune fille qui se pose beaucoup de questions, elle a perdu goût à la vie et elle est la cause de soucis chez sa grand-mère. Cette perte qu’elle a subi l’a obligée à grandir, à mûrir. Aussi, contrairement à sa sœur Georgia de deux ans son aînée, on suit quelqu’un de posée, de raisonnable et dont les centres d’intérêts correspondent à ceux d’un adulte. Elle est très sentimentale, et depuis l’accident, chaque coin de Paris lui rappelle ses parents ; elle a donc construit des barrières autour de son cœur. J’ai aimé la façon dont elle accueille le deuil : elle ploie sous le chagrin. C’est réaliste et donc touchant. En somme, son personnage a été très agréable à suivre.

Un trait de sa personnalité permet d’ailleurs à l’histoire de commencer : sa curiosité. C’est ainsi qu’elle distingue en Vincent un soupçon de dangerosité, puis à plusieurs autres moments. C’est parfois désappointant, parce que dans la réalité, on ne réagirait pas comme ça. De plus, ce trait, combiné à son amour pour ce même garçon, l’aident à connaître le fin mot de l’histoire, à découvrir ce qu’est réellement ce garçon au sommeil étrange.

Le concept est intéressant. Je ne connais pas trop la mythologie, ou juste ce que l’on nous en enseigne en sixième avec les Dieux Grecs ; j’aime beaucoup le Young Adult pour ce qu’il me fait découvrir sur ce sujet-là (Abandon de Meg Cabot ; Les voleurs d’âmes de Rachel Vincent). Ainsi, les Revenants sont des créatures très bien pensées, je trouve, et de plus, qui s’insère aisément dans la réalité -ce que j’aime particulièrement. Enfin, il y a quand même un côté très manichéen assez important : certains d’entre eux sont bons et d’autres pas du tout ; mais je suppose que c’était surtout dans le premier tome afin d’établir les bases.

Oui, parce que Die for me se compose de quatre tomes (si je ne dis pas de bêtise). Amy Plum m’a conquise avec son écriture douce et son monde prenant. J’ai beaucoup aimé cette histoire et je la conseille aux amoureux de romances paranormales, et à tous ceux qui sont à la recherche d’un roman à lire à la plage, après le travail, une lecture facile et agréable !

Publicités

Un commentaire sur “Die for me (The revenants tome 1) d’Amy Plum.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s