Jeunesse

Le livre de Saskia, tome 2 : l’épreuve de Marie Pavlenko.

J’avais découvert Le livre de Saskia tome 1 sur le blog de L0raah’s books, ma partenaire, et je me l’étais immédiatement procuré. La fin du tome un m’avait littéralement obligée à acheter la suite. Je l’ai fini hier soir et encore maintenant, les étoiles éblouissent mes yeux. Je suis ravie de m’être lancée dans cette saga. De plus, française, n’est-ce pas magnifique de voir qu’il reste des auteurs capables de nous faire rêver dans notre pays ?
Saskia s’évanouit en utilisant son don, des évènements portent à croire la réalisation de la prophétie, évènements qu’elle renie mais auxquels Tod, son petit-ami, s’accroche. Puis, elle découvre que son don s’étend et part aider ses amis qu’elle a sentis dans le besoin. Là-bas, elle prend conscience que les ennemis l’attendaient elle. Saskia est emmenée par Tod dans le clan des Faucheurs, pour être en sécurité. C’est sans compter sur l’aura de trahison qui y règne.
Dès les premières lignes, ce fut un plaisir de retrouver le style merveilleux de l’auteure. Le livre de Saskia, c’est une redécouverte de notre langue ! Marie Pavlenko a un vocabulaire tellement vaste, tellement riche. Soutenu, presque. Il y avait nombre de mots dont j’ai dû vérifier la signification, pour dire (ce qui est génial) ! Il rend la lecture belle, poétique. Puis, toujours même dans les moments de pure tension, cette écriture posée et relaxante. Grâce à sa plume, on s’évade, on est emporté dans ce monde, avec les Enkidars.
Ce deuxième tome est principalement basé sur les sentiments, la connaissance de soi. Que ce soit par son apprentissage, ou par ses relations avec les autres personnages, Saskia est confrontée à une introspection d’elle-même. On la découvre à fond, on voyage avec elle. Les sentiments sont forts, humains, réalistes, et j’ai eu plus d’une fois les larmes aux yeux lorsqu’elle se rappelle Claire, ou Jean. C’était éprouvant, mais nécessaire et magnifique.
Dans cette suite, les personnages grandissent donc grâce à toutes les épreuves qu’ils traversent. Mara, par exemple, doit apprendre la douceur, Tod, redécouvrir l’obéissance, et Saskia, la patience et gérer sa jalousie. Ils comprennent que la vie sera toujours constituée d’obstacles et qu’il est important de rester soudés, à faire confiance aveuglément à ceux qui ont toujours été réellement là. Surtout Saskia, en fait.
On découvre de nouveaux personnages : la famille de Tod et Niels. Arbelle, la soeur de Tod, apparait ouverte, fidèle et compréhensive. Elle comprend son frère mieux que personne. C’est un personnage auquel je me suis tout de suite attachée. En revanche, tout comme Saskia, j’ai eu du mal avec le père de Tod. Trop froid, trop autoritaire, et injuste. Pourtant à la fin du livre, j’ai éprouvé un certain respect envers lui. Niels est… Niels est parfait, sans qu’on le sache, puisque nous sommes Saskia. Au début, naïf et maladroit ; à la fin, totalement celui que l’on peut rêver !
Concernant l’intrigue, j’avais deviné qui était le méchant-loup, pour une fois ! C’est rare, je sais. Quoi qu’il en soit, ça ne m’a pas empêchée d’apprécier la fin ! Ce livre est plein de révélations, de plus, donc ça ne manque pas de rebondissements. Et puis, justement en parlant de fin… Comment peut-on achever un roman sur… ça ?? C’est juste une pure et délicieuse torture : je vais me jeter sur le suivant dès la minute où il sera sorti ! Et je vous conseille d’en faire de même. Ce livre est un coup de foudre. Je n’ai rien à redire dessus !
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s