Jeunesse

En route pour l’avenir – Sarah Dessen.

Les affaires comme ça, j’adore. J’ai passé un super moment avec ce livre, vraiment, alors qu’il ne m’a coûtée que… 1 euro ! Eh oui, vive les vide-grenier ! Même si pour le coup, à la place de la vendeuse, il serait resté au chaud, sur mes étagères, ahah ! C’est le second roman que je lis de cette auteure (rappelez-vous ma chronique sur Quelqu’un comme toi, dans la vidéo !)
Auden est une adolescente qui ignore ce que c’est que s’amuser, elle n’a toujours connu que les bancs des cours et les révisions une fois l’heure de rentrer venue. Insomniaque, elle passe la plus grande partie de sa nuit dehors, dans sa voiture. Lasse de l’environnement familial de sa mère, elle désire changer d’air et part chez son père et sa nouvelle compagne, voir sa petite soeur. Là-bas, Auden découvrira réellement son père et, aussi, l’amour.
Quand j’ouvre de tels romans, je m’attends toujours à découvrir une histoire simple, qui se lit très vite et qui est plutôt girly. Or, je me rends compte qu’avec Sarah Dessen, ce n’est pas le cas. Ses romans sont poignants, ses personnages profonds et les péripéties pas toujours très joyeuses. Quelqu’un comme toi est très fort, et la fin montre bien que tout ne peut pas être rose après de tels évènements ; mais En route pour l’avenir l’est tout autant.
Ce sont d’abord les personnages qui m’ont donnés ce sentiment. Auden est quelqu’un de déterminé, de très intelligent ; pourtant, une fois les cahiers envolés et les cours volatilisés… Il n’y a plus grand monde là-dessous. C’est en fait une jeune fille perdue qui se raccroche à ce qui lui reste : ses études. Elliot, lui, avait positionné tous ses repères en son meilleur ami et la perte de celui-ci l’a totalement retourné, il est abandonné dans un monde où il n’a plus aucun allié. Les parents d’Auden sont… Eh bien, insupportables. Si, au début du roman, c’est à sa mère qu’on en veut, après, son père remporte largement la victoire. Quelle haine, quelle envie de le gifler peut nous envahir tout au long de l’histoire. Comment peut-on être aussi stupide, égoïste et rancunier ? J’ai vraiment eu du mal avec lui. Surtout quand, en comparaison, et malgré la réticence d’Auden, l’auteure nous fait apprécier sa belle-mère ; celle-ci est le genre de femme que je ne supporterais pas plus de deux minutes et pourtant, ici, elle se retrouve dans une telle situation que… Ah ! Nous sommes obligés de la plaindre, de vouloir secouer le père d’Auden. Bref, dans ce roman, le point, ce sont les personnages.
L’histoire en elle-même n’est pas rocambolesque. Il y a le jour, où Auden dort puis travaille, et la nuit, où elle découvre sa ville, puis celle de son père. Cependant, l’auteure, son écriture, le rythme choisi, les activités faites… rend tout cela agréable et nous avons l’impression de découvrir, nous aussi, tous ces cafés, cette laverie, ce magasin de vélos, etc. C’est comme si l’auteure nous faisait nous approprier le quotidien d’Auden. On grandit, on s’ouvre avec elle.
La relation de l’héroïne avec Elliot est intrigante. Un pas en avant, deux pas en arrière. Soit c’est l’un qui est effrayé, soit c’est l’autre qui ne sent pas prêt(e). C’est un peu comme ces trajets en voitures. Tous les deux sont des âmes esseulées et là, ils peuvent s’appuyer l’un sur l’autre, peuvent se comprendre. C’est très beau, en fait.
Ce roman là se termine mieux que Quelqu’un comme toi (dont je trouve la fin justifiée, attention !). J’ai bien aimé la simplicité de leur réconciliation, même si j’ai trouvé que ce qui concernait les autres personnages était un peu expéditif et que nous n’avions pas vraiment de fin pour la mère d’Auden. Je pense qu’il s’agit, pour moi, du seul petit point noir du roman.
En tout cas, ce fut une lecture très agréable et je recommande ce livre à tous les amoureux de l’auteure ! C’est un roman à avoir avec soi cet été à la plage ! J’ai hâte d’en découvrir d’autres de cette auteure !
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s