Jeunesse

Les enfers (Abandon tome 2) ~ Meg Cabot.

J’avais hâte d’en découvrir un peu plus sur le monde de John, il n’est qu’allusions et brèves visites dans le premier tome de cette trilogie, aussi, j’ai eu vite fait de me procurer la suite et de la lire afin de retrouver Pierce, prisonnière du monde des morts. En ce qui me concerne, je ne suis, et malgré ce que j’ai pu lire dans d’autres chroniques, pas du tout déçue de cette suite. Au contraire.

Pour sa sécurité, il est, selon John, préférable que Pierce reste cachée dans son royaume. Mais comment, après plus de dix-sept ans de vie sur Terre, peut-on accepter de ne plus y retourner, de ne plus voir ceux que l’on aime ? Et vivre dans la même pièce que son petit-ami est-il raisonnable ? Surtout quand un grand lit occupe la plus grande partie de cette même pièce ? Dans une suite de quiproquos, la jeune fille se verra désormais, contre son gré et par la force des choses, prisonnière de ce nouveau royaume. Comment le vivra-t-elle ?

Autant commencer avec ce que j’ai le moins aimé du roman : le manque de réserve de Pierce. Elle se sent mal, elle pleure ; elle a peur, elle pleure. Et finalement, très vite, on prend conscience qu’elle n’exprime ses émotions, ses excuses, le moindre de ses mots qu’avec des pleurs. Dans le tome un, je la trouvais beaucoup plus mature et sérieuse que les précédentes et habituelles héroïnes de Meg Cabot. Dans ce tome-ci, sans avoir leur ironie, Pierce possède néanmoins leur indépendance et leur « jeunesse ». Avec ce qu’elle a vécu auparavant, je n’ai pas trouvé justifié qu’elle ne cesse de pleurnicher. Si j’ai développé ce point, c’est que ce fait n’apparait pas qu’une fois dans le roman, mais tout au long, ce qui le rend important.
Dans un contraire le plus total, John, qui paraissait amoureux dévoué et colérique, légèrement mièvre, devient un véritable maître de maison : une femme qui l’attend dans sa chambre, il endosse le rôle de garde-du-corps, amoureux passionné voire tragique, homme au caractère bipolaire. Bref, un taux de testostérone très élevé chez ce cher et tendre ! De plus, on découvre son passé, le pourquoi de sa présence au Royaume des morts, de son règne aussi, et les raisons qui l’ont poussées à devenir si dur envers lui-même et froid envers les autres. Son âge prend plus d’importance, non pas dans leur relation, mais dans la maturité du personnage. Peut-être n’est-ce que moi ? En tout cas, je lui en ai qu’apporté plus de crédit et de respect.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que leur relation avance. A la fin du tome un, Pierce est indécise : elle l’aime, certes, mais l’éternité ? Pas sûr. Et en même temps, à dix-sept ans, c’est justifié ! Mais dans ce second tome, le doute n’est plus vraiment possible. John est (presque) parfait avec elle, ils s’entendent plus que bien et, physiquement, l’attirance est plus qu’indéniable. Si les proches de Pierce la croit en « fugue avec son amoureux », nous, lecteurs, savons que ce n’est pas aussi niais, que leurs sentiments sont profonds, durent depuis très longtemps, et que ce qu’ils traversent ne peut que renforcer ce qu’ils possèdent déjà.

Comme dans le premier tome, l’auteure a su écrire une fin qui donne envie de découvrir le troisième tome, sans être insoutenable, elle a sa note d’espoir, de suspens, et de romance. Attention néanmoins, cette suite ne possède pas le rythme haletant octroyé au premier ! C’est comme une pause, un approfondissement avant la grande bataille contre les fameuses furies !

C’est donc un deuxième tome qui m’a donnée envie de terminer cette saga, avec des personnages qui grandissent, qui ne considèrent rien comme acquis, qui se remettent en question, qui sont utiles l’un à l’autre, un tandem qui devient un duo de choc, et auquel je suis contente que se rajoute un nouveau personnage que j’avais beaucoup aimé dans le tome un ! En espérant que vous aimerez ce tome deux autant que le un, je le conseillerai aux habitués de l’auteure !
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s