Jeunesse

Les ombres de la ville (Hantée tome 1) ~ Maureen Johnson.

Je ne connaissais cette auteure que de nom, et encore.. Ce qui me donnait le plus envie de lire ce livre, c’était sa couverture. J’adore les couvertures des éditions Michel Lafon, pour le peu de livres que je possède dans cette édition, ils en ont toutes de magnifiques. Quand j’ai découvert qu’une amie à moi l’avait, je le lui ai emprunté sans autre forme de procès ! (Autant en profiter, après tout !)

Rory, adolescente américaine, originaire de Louisiane, part avec ses parents vivre en Angleterre. Scolarisée pour un an dans l’internat londonien Wexford, la jeune fille devient très vite amie avec sa colocataire de chambre, Jazza, et un garçon, Jerome. Un jour, sans en avoir conscience, elle crée en elle le pouvoir de voir les âmes encore errantes dans notre monde. Tandis que Londres est terrorisé par la menace d’un tueur en série se faisant passer pour le nouvel Jack l’Eventreur, la jeune fille se retrouve confrontée au vrai criminel, qui n’a pas froid aux yeux.

L’internat est une facilité pour les auteurs, sans les parents, les élèves peuvent vivre mille et une chose sans trop de contraintes. Pourtant, cela ne rend pas le roman cliché ou moins bon. En comptant ce livre-là, cinq de mes coups de cœurs voient leur action située dans un internat (les quatre autres : Anna and the french kiss, Les cœurs fêlés, Damnés, Die for me). Le roman contient de plus des descriptions agréables, sans longueur, bien écrites, qui permettent de se représenter ce lieu de vie quotidien, Londres, et la chère Louisiane de Rory.

Rory est une héroïne que j’apprécie beaucoup. Les héroïnes en vogue en ce moment m’énervent légèrement. J’ai beau adoré certaines sagas, le côté peste et capricieuse, bornée et j’agis avant de réfléchir, ou celles carrément irrespectueuses… Bof. Rory est quelqu’un de posé, de naturelle, et pourtant elle ne manque pas de confiance en elle. Elle avoue avoir été populaire, et s’adapte cependant très bien à son nouveau statut de nouvelle de l’école. Elle prend les choses en mains quand il le faut, mais sans qu’on ait à lever les yeux au ciel. La seule chose qui m’a déboussolée est son choix sentimental…

Jerome et Jazza sont ses alliés, l’une devient une amie très chère, l’autre, vous le devinez, son petit-ami. Mais quel petit-ami ! Outre le fait qu’il n’y ait strictement rien d’officiel, de clairement dit ou même demandé, entre eux ; leurs sujets de conversations sont morbides. Morbides. Je n’ai pas d’autres mots. Je pense qu’il s’agit du seul point noir de ce roman. Je ne voulais pas que Rory aime quelqu’un d’autre pour autant, mais j’avoue que… Je ne peux pas me représenter une fille désirant sortir avec un garçon qui lui parle de Jack l’Eventreur en long, en large et en travers…?

Il y a deux parties distinctes dans ce roman. La première montre l’adaptation de la jeune fille à son nouvel environnement, la deuxième, sa prise de conscience envers son pouvoir et est donc vraiment plus riche en action, même si je n’ai personnellement pas trouvé la première partie longue ou ennuyante ! Le concept des âmes m’a rappelée (pour la deuxième fois) Die for me d’Amy Plum, avec ses revenants, et j’ai apprécié cette nouvelle version, plus triste peut-être, moins chargée d’espoir et d’amour.

Le point le plus fort de ce roman reste l’écriture très agréable, particulière. Elle nous fait voyager, tout en ne nous perdant pas grâce à ses descriptions de Londres, les souvenirs de Rory. Elle permet d’installer cette ambiance singulière, dérangeante, hostile et intrigante.

Pour une première lecture de Maureen Johnson, vous l’aurez compris, j’ai été très conquise ! J’ai hâte de lire la suite de ce roman, je pense, d’ailleurs, le faire en V.O., sachant que la date de sortie au U.S.A. étant le 26 février, imaginez celle en V.F. … Bref, je verrai. En tout cas, c’est un livre que je recommande à toutes celles/tous ceux qui aiment les touches de surnaturels, les histoires d’amours d’adolescents et la culture British !  
Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s