Littérature Anglophone

Pour un jour avec toi (tome 1) ~ Gayle Forman.

Vous le savez, je suis fan des romans de Gayle Forman, lectrice de la première heure, je les ai tous dévorés, j’adore les relire, et j’avais hâte d’en découvrir de nouveaux. C’est chose faite, je me suis jetée sur son dernier, Pour un jour avec toi, premier tome d’une duologie. Eh bien, laissez-moi vous dire que je ne le regrette absolument pas. Gayle Forman, c’est mon auteure ! Officiellement, définitivement. Ses livres sont mes bibles.

Pour un jour avec toi, raconte l’escapade d’Allyson lors d’un voyage en Europe, en compagnie d’un garçon tout juste rencontré et répondant au nom de Willem, un vagabond qui voyage depuis maintenant un peu plus de deux ans. Tous les deux s’enfuient à Paris, laissant le groupe de la jeune étudiante derrière eux à Londres. Nous les suivons donc dans la capitale française, où, en deux jours ils apprennent à arrêter le temps, à refaire le monde, à percevoir à travers un regard nouveau. Durant lesquels Allyson apprend à réellement vivre, tout simplement. Cependant, le rêve s’achève lorsqu’Allyson se réveille seule, après une nuit qui a tout fait basculer. Comment, alors, vivre normalement après tout ça ?

Ce roman, contrairement aux autres, ne traite pas de musique. Mais d’art, de voyages, de coutumes, de langues et rencontres. Il nous montre que même aujourd’hui, siècle de pertes des valeurs, il est possible de vivre profondément, d’apprécier ce que la vie et le temps qui nous sont impartis, nous offrent. Finalement, ce roman est empli de leçons de vie, qu’il vaudrait mieux comprendre, car l’auteure ne nous les impose pas ; mais elle nous fait entendre qu’elles sont des alternatives possibles pour se sentir humain, vivant et heureux, épanoui.

Le point le plus intéressant reste cependant l’évolution des personnages. On découvre une Allyson réservée, inquiète des règles, sage. Et au fils du roman, on la voit s’apaiser, se laisser être elle-même. S’assumer. Elle se réalise grâce à cette rencontre, cette nouvelle philosophie qui habite Willem comme une évidence. Et nous aussi, simultanément, apprenons à profiter, à vivre, à rêver. On a envie de retirer nos montres et de découvrir Paris avec eux. De les découvrir. La Allyson de la fin du roman a beau être brisée, sa détermination l’emplit, l’emporte, l’oblige à agir. Et on assiste à sa renaissance, à sa réalisation comme à un spectacle, attendant de voir si ses efforts payeront, si ce qu’elle est devenue, ou plutôt ce qu’elle est réellement, correspond à ce qu’elle était censée être, ce que Willem aurait vu en elle. 

Je n’ai pas encore les mots, l’idée complète de Willem. Toutes ses conquêtes féminines ne lui donnent pas un portrait flatteur. Il semble manipulateur. Et pourtant, ce qu’il est avec Allyson, enfin, Lulu, ne ressemble en rien à cette accumulation. Je ne parviens pas à le cerner totalement. J’ai vraiment hâte de lire le second tome afin de considérer le monde et cet aspect de sa personnalité de son propre point de vue, car, évidemment, je veux l’aimer, aussi fort qu’Allyson.

Vous l’aurez compris, il vous faut lire ce roman que vous aimiez ou non l’auteure. Que vous aimiez ou non lire. Vous passeriez à côté d’une magnifique partie de plaisir. Cette auteure a de l’or dans ses mots. J’aime sa pensée, sa vision du monde, cette douceur et combien sa vie est imprégnée d’art, et à quel point cela se reflète chez ses personnages.
Publicités

2 commentaires sur “Pour un jour avec toi (tome 1) ~ Gayle Forman.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s