Jeunesse

Possession (Possession tome 1) ~ Elana Johnson.

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je viens vous parler d’une lecture V.O. anglais. Il s’agit de Possession d’Elana Johnson, un roman dystopique, premier tome d’une trilogie. C’est aussi mon premier achat « hardcover » puisque mon exemplaire est celui des Éditions Simon Pulse, j’avoue avoir été déçue de ce côté-là : le livre est nude, complètement blanc, la couverture (ce que l’on voit sur l’image au-dessus) n’est que le papier qui se met par-dessus et que, personnellement, j’enlève durant ma lecture. Cependant, j’ai vraiment apprécié cette lecture, d’autant plus que, même en V.O., je l’ai trouvée très abordable au niveau du vocabulaire. Et même si elle remonte un peu, j’ai choisi d’en faire la chronique.

Vi est une adolescente rebelle qui a beaucoup de mal à appliquer les règles strictes de la société dans laquelle elle vit. Alors qu’elle s’aventure en compagnie de son compagnon la nuit, elle est repérée et envoyée en prison. Son petit-ami arrête de se rebeller et Vi décide de continuer à lutter pour deux. Tout en cherchant un moyen de s’évader, elle fait la connaissance de Jag, fervent résistant, prêcheur d’un monde libre. Avec son aide, Vi va découvrir les secrets de son passé, répondre à des questions dont elle n’espérait plus de réponses et peut-être, trouver le vrai amour.

Vous connaissez mon problème avec les dystopies : toujours le même scénario. Trop de règles, une fille rebelle/complètement soumise, elle tombe amoureuse, découvre un autre moyen de vivre et hop, rébellion en marche. L’originalité tout en gardant certaines caractéristiques des dystopies, c’est quand même possible. La preuve : Divergent et Promise ! Je ne partais donc pas avec beaucoup d’entrain dans cette aventure. Eh bien, quelle claque me suis-je prise. Non seulement l’histoire est originale, mais en plus elle est entraînante, avec un rythme plutôt soutenu et des personnages très attachants.

Vi est indépendante, drôle, déterminée et rêveuse. Mais avant tout, elle est altruiste. Elle n’en a pas vraiment conscience. Quand elle aime quelqu’un, elle donne juste son meilleur pour qu’il/elle soit bien. Et ce qu’il lui est tourné le dos ou non. Ainsi, cela la met parfois en danger. Tout autant que cela échauffe son sang-chaud parce que la jeune fille a un sacrée caractère. Elle passe une bonne partie du tome à courir pour sauver sa peau, elle a un mental d’acier et un pouvoir utile, mais convoité. Elle n’est pas fragile. Elle n’a pas commencé à exister à partir du moment où commence le livre. On connait ses luttes et son passé et ils influent sur la personne, ses choix et tout ce qui la constitue et ce qui fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui.

Jag est un peu son opposé. Quand elle est calme, il disjoncte et quand c’est son tour à elle, il la rassure ou fait en sorte qu’elle ne puisse plus parler (oui, il y a un sous-entendu ici !!). Je me suis tout de suite attachée à lui. On ne sent pas forcément que ça va être LE garçon. Il y a encore Zenn dans l’esprit de Vi. C’est donc par sa propre personnalité que le lecteur le conçoit comme préféré. C’est le bad boy, du moins en apparences parce qu’il possède un cœur grand comme l’univers. Il partage plus avec Vi que tout autre parce qu’il possède le même don qu’elle et en plus de l’introduire dans le monde libre, il lui rend ceux qui lui sont chers et lui offre une nouvelle famille. Bien sûr, on l’aime aussi pour son caractère de bourrique, pour ses erreurs et pour son look. Mais les filles ne peuvent pas ne pas tomber amoureuse d’un bad-boy.

 « I miss you so much my lungs have forgotten how to breathe. (Tu me manques tellement que mes poumons ont oublié comment respirer.) »

Le livre est tout en révélations. Je ne dis pas qu’on ne les voit pas venir pour un lecteur avisé, mais il y a un vrai désir de surprise, de suspense et de ressentis émotionnels. L’héroïne fait face à une grande trahison et cela soulève des questions importantes comme toute l’œuvre : jusqu’où accepter le contrôle de nos vies ? Être patriotique oui, mais donner ses idées, ses valeurs pour son pays ? La question de l’identité paternelle. Ou encore : la vérité est-elle toujours bonne à dire ? Et non, je ne suis pas en train de vous dépeindre un livre philosophique, mais bel et bien un roman jeunesse !

Évidemment, tout cela se conclut magistralement sur… un cliff-hanger ! Et de un ! Oui, une bonne dystopie laisse toujours le lecteur complètement en manque avec une fin horrible qui donne juste une envie : avoir sa dose. Heureusement pour vous, la série est terminée et vous pouvez la trouver sous les titres suivants : Possession, Surrender, Abandon dans les éditions anglophones !

Publicités

6 commentaires sur “Possession (Possession tome 1) ~ Elana Johnson.

  1. Oh ? Dommage. Je compte bien lire la suite en anglais, de toute façon, car il était vraiment facile à lire, pas trop de vocabulaire. Et puis la fin, elle nous oblige à lire la suite ! ^^

    J'aime

  2. J'ai reçu ce livre pour Noel, il y environ deux ans et au départ, j'étais vraiment déçu parce qu'il ne faisait pas partie de ma liste de livre que je voulais. Et bien !!! je peux te dire que j'ai vraiment été étonné et je n'ai plus été du tout déçus. Ce livre est un de mes tout premier livre dystopique que j'ai commencé à lire ( avec Delirium ;p) J'ai vraiment adoré et oui c'est très différent de l'héroïne typique des romans de ce genre. Je suis vraiment d'accord avec toi sur ce point… J'ai commencé à lire en VO l'été passé, alors je crois que je n'aurai pas d'autre choix que de lire Surrender en anglais. !!
    🙂
    En passant, tes critiques sont super !!! Et je trouve que tu exprimes ton opinions vraiment clairement 🙂

    J'aime

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s