Littérature Anglophone

Jeu de piste (Alpha & Oméga 3) de Patricia Briggs.


Celui-ci aussi, ça fait très longtemps que je l’ai lu. Mais avec les longues périodes d’inactivité du blog, j’oublie un peu ce que j’ai chroniqué, et ce qui manque à l’être ! Je viens de regarder sur Goodreads pour savoir exactement quand je l’ai lu… 2012. Waouh. Le temps, il passe décidément trop vite ! Vous imaginez ? J’ai l’impression de refermer le livre hier (bon, je relis beaucoup aussi, il faut avouer, mais quand même !). Bref, c’est plutôt pratique de se souvenir du livre aussi fidèlement, mon avis sera plus juste comme ça !

Dans ce tome, donc, Anna et Charles sont deux colocataires plus que deux amants, Charles est une loque, tant et si bien que Frère Loup doit prendre les commandes. Bran les charge de collaborer avec le FBI sur une triste affaire, un fae invisible sévit et ils sont chargés de le stopper avant qu’il n’y ait une hécatombe. Leur collaboration avec le FBI ne sera pas de tout repos, entre l’état de Charles, la domination de Frère Loup et la peur des deux agents (des humains), heureusement qu’Anna est là.

Nous quittons donc Charles et Anna dans un meilleur état à la fin de Terrain de Chasse que celui dans lequel nous les retrouvons ici. Ce tome-ci se concentre plus particulièrement sur le personnage de Charles, dont la fonction d’assassin pour le Marrok commence à peser un peu trop sur les épaules. Charles se perd dans ce rôle, se voit comme un tueur sans âme, nocif pour Anna, seulement apte à répandre la mort. Cela influe sur le ton du roman, avec les pensées noires, les âmes qui hantent Charles, on se retrouve dans une atmosphère étouffante, qui donne mal à la tête. Le lecteur s’inquiète sincèrement pour lui. Patricia Briggs joue très bien de son écriture pour nous faire ressentir tout cela.

Même si l’alternance des points de vue, comme dans les autres tomes, se poursuit, ici l’auteure donne donc un côté beaucoup plus policier à l’ouvrage. Un côté policier qui, évidemment, est empreint de surnaturel puisque le criminel est un fae invisible. Cependant, dès le tome deux, nous avions eu droit à un embryon d’enquête avec l’assassinat de Sunny. De plus, finalement, l’enquête gagne à trouver Frère Loup au commande. Il est très observateur et son cerveau travaille beaucoup plus rapidement que celui de Charles. Cela permet de faire s’attacher le lecteur à une partie qui se révèle être, en quelque sorte, une part indissociable de la personne qu’est Charles puisque, pour lui, la lycanthropie fonctionne différemment (rappelez-vous : il est né loup-garou, il n’a pas été changé). C’est aussi une manière de sauver Charles, ce job, il n’a pas à tuer, le Marrok lui accorde un temps mort.

D’ailleurs, on découvre beaucoup de la personnalité du Marrok dans ce spin-off, au final je trouve. Il n’est plus le père protecteur que l’on connait de Mercy Thompson. On réalise la difficulté à gérer tous ces loups, sa relation compliquée avec Leah, son incapacité à montrer de l’affection envers ses fils alors qu’il en ressent sincèrement, et enfin, et assurément surtout, l’effort qu’il doit fournir pour maîtriser la bête en lui. Bran est tétû, frustrant, touchant, paternel au fond de son cœur, et c’est vraiment l’un de mes personnages préférés de la saga.  

Après… Je dois avouer que j’ai un peu peur de la tournure couple d’enquêteurs que semble prendre la saga. À mes yeux, Anna et Charles sont bien plus que ça. Ils ont encore des millions de choses à construire avant de devoir se fixer dans une tâche : débarrasser définitivement Anna de ses traumatismes, parler sérieusement de leur avenir, Anna doit réaliser sa nouvelle place au sein de sa nouvelle meute… Enfin, il y a tellement de choses à exploiter, des personnalités aux faits, l’auteure n’a pas déjà besoin de chercher un renouvellement à son spin-off, mais nous verrons bien dans les tomes à venir.

Au fait, juste pour préciser, si vous appréciez Patricia Briggs pour l’absence d’érotisme un peu cash, sachez que ce tome-ci contient une scène du genre. Elle se justifie parfaitement, à vrai dire, elle est même très forte en émotion car ce sont les loups en eux qui parlent à la place de leurs deux personnalités cabossées, mais voilà, petit avertissement, au cas où !

Pour conclure, je dirais donc que ce tome élargit l’univers de la saga, l’enrichit toujours un peu plus, on voyage beaucoup avec ce spin-off et ce nouveau tandem. Les personnages évoluent professionnellement et psychologiquement. Maintenant, cela va être dur d’attendre le tome quatre puisque l’auteure a déclaré ne pas compter l’écrire tout de suite ! Alors, en attendant vous pouvez vous jeter sur la saga principale Mercy Thompson ou sa saga Sianim !

Publicités

7 commentaires sur “Jeu de piste (Alpha & Oméga 3) de Patricia Briggs.

  1. peut-être les personnages ? Je trouve qu'ils sont plus plats que Mercy, du coup j'arrive moins à m'intéresser, j'ai lu le tome 0.5 1 et 2? Enfin le 2 je ne suis pas sure sinon je l'ai dans la PAL.

    J'aime

  2. Là, c'est difficile d'accrocher du coup ! Au début, j'accrochais pas à l'histoire, mais j'aimais les personnages. J'ai certains passages comme ça (j'en étais rendue au tome 2) et après, le tome 3 est passé crème et maintenant, je les aime tous ^^

    J'aime

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s