Non classé

Une poétique du livre d’Éric Pistouley.

En classe, nous évoquons énormément les éditions qui publient des travaux de réflexions sur les métiers du livre. Du coup, si j’ai déjà lu la pelle de livres de chez La Découverte collection Repères, cette année, j’ai dû aussi lire un ouvrage des éditions Le temps qu’il fait. J’ai beaucoup apprécié cette lecture et s’il se place plus sur une réflexion philosophique, voire sociologique, je pense que cela ne le rend qu’encore plus accessible aux publics non-avertis.

Le livre objet est très agréable, le papier est de qualité et la mise en page est travaillée. La police choisie est aérée et en gros caractère, ce qui rend la lecture rapide et moins laborieuse, surtout concernant ce type d’ouvrages ! Entre chaque chapitre, on découvre des dessins originaux de Jean-Gilles Badaire qui donnent au livre un petit côté décalé et qui renforcent le sentiment que les mots sont à l’origine de l’art, qu’il soit écrit (littérature) ou pictural (ici dessin).

C’est le premier ouvrage de l’auteur que je lis (c’est également le premier livre qu’il a écrit) et j’ai bien aimé. Le style est fluide, l’ouvrage s’organise autour d’un plan précis et l’auteur passe de points en points avec une mise en relation des différents sujets évoqués. Le livre est bref, à peine 120 pages.

Comme je le disais, l’ouvrage ne requiert pas un lecteur averti aux problématiques du monde des livres, ni à la juridiction qui le concerne. Je le trouve très adapté pour ceux qui voudraient s’y initier, par contre : il sensibilise à tout ça, tout en ne noyant pas le lecteur sous les références juridiques, ou les évènements qui ont conduit à la situation actuelle.

Une poétique du livre est donc un petit essai bien sympathique, qui reste très généraliste, et comme il date des années 2000, certaines choses ont besoin d’une actualisation mais il reste très intéressant.

Une petite citation pour terminer.

« Le livre n’est pas une chose comme les autres. La preuve est qu’on peut faire un livre sur les livres, et qui n’est pas moins livre que ceux dont il traite… ».

Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s