Jeunesse

Le passeur tome 1 de Loïs Lowry.

 

Acheté à Montolieu l’année dernière, j’ai dû me dépêcher de le lire en ce début d’année parce que mon frère menaçait de me spoiler, vu que monsieur a vu le film… J’avais été fortement encouragée par mon maître de stage en bibliothèque au printemps dernier à le découvrir et l’enthousiasme des critiques sur les blogs me rendaient encore plus curieuse. Vous le savez, les dystopies commencent à me lasser… Pourtant, ce titre-ci est un joli petit coup de coeur.

Jonas vit dans un monde régulé, le temps, les occupations, les naissances, la famille, tout est contrôlé. Dans sa cellule familiale, il y a son père, qui s’occupe des bébés, sa mère et sa petite soeur Lily. Jonas va avoir 12 ans, l’âge le plus important puisque c’est celui où sont attribués les rôles au sein de la communauté. Or, la cérémonie des 12 ans est différente cette année. Le destin de Jonas lui réserve de grandes choses, il se voit attribuer le rôle le plus honorifique de la communauté. Pourtant, Jonas va réaliser à quel point cela peut-être source d’une souffrance inégalée et qu’il n’a jamais connu au sein de la paisible communauté.

Le roman a été publié en 1992, et pourtant il respecte les règles du genre qui a explosé ses dernières années, l’histoire d’amour et le format trilogie en moins. Il se lit très rapidement, principalement parce que c’est un livre plutôt jeunesse et qu’il est donc très abordable ; pourtant il n’en reste pas moins très poignant avec une révélation présentée de manière relativement crue et qui, à douze ans, peut être difficile à accepter… C’est la magie des romans jeunesse, la capacité à montrer l’horreur enveloppée dans une jolie histoire afin d’éduquer l’enfant très habilement. Le roman est de plus porté par une écriture toute douce.

L’histoire prend un certain temps à se mettre en place parce que, si l’on connait plus ou moins les grandes règles du genre dystopique, la communauté qu’a créé Loïs Lowry est très réglementée, ordonnée, structurée et il faut instruire le lecteur sur son fonctionnement, ses rouages. Ainsi, l’action se consacre sur la toute fin, succédant à la découverte par Jonas des souvenirs que le Passeur a pu lui inculquer et qui ont fait leur cheminement en lui.

Un personnage qui a douze ans, c’est généralement un peu jeune pour que je me sente vraiment plongée dans l’oeuvre, pourtant l’écriture douce mais pleine de sous-entendus de l’auteure nous pousse lentement à apprécier Jonas, jeune garçon gentil, curieux et qui nous fait sourire par son innocence. On comprend vite qu’il a des questionnements et réflexions un peu trop poussées pour la communauté, d’où son avenir exceptionnel. J’ai trouvé ses rapports avec le Passeur très touchants, avec une certaine dimension filiale qui nous fait nous attacher à ce vieux monsieur dont l’existence est si pesante.

La fin est haletante, on a envie de connaître la suite mais les autres romans étant des romans compagnons et non des suites directes, j’imagine que l’on doit rester sur notre faim (ce qui n’a rien de négatif, c’est juste… frustrant). Pour un roman destiné aux jeunes (la collection Medium de l’École des loisirs s’adressant à des collégiens-tout juste lycéens, j’ai trouvé certains passages très durs, même pour un lecteur plus âgé, pour un être humain tout court… Cela en fait un roman qu’il faut commenter, discuter peut-être après lecture pour qu’il soit mieux « digéré ».

En tout cas, c’est une lecture que j’ai vraiment apprécié, une dystopie qui se démarque par son écriture, l’univers créé et sa brutalité qui rend hommage à l’Histoire de l’humanité. C’est un roman qu’il faut avoir lu, grand ou petit et qui fait réfléchir sur l’importance de penser par soi-même, de connaître le passé pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Je suis très contente d’avoir pu découvrir cette auteure avec un titre qui m’a tant plu !

Publicités

Un commentaire sur “Le passeur tome 1 de Loïs Lowry.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s