Coups de coeur !·Jeunesse

The Archived (tome 1) de Victoria Schwab.

//platform.twitter.com/widgets.js

J’ai découvert ce livre et cette auteure en regardant les chaînes booktubes anglophones. Puis, j’ai suivi l’auteure sur twitter et j’ai été intriguée par sa folie, son excentricité et sa boulimie pour l’écriture. J’ai donc craqué pour sa saga Young Adult. J’avais de grandes attentes, en bonne lectrice : cette auteure, si originale, avait intérêt à pondre quelque chose d’unique. J’ai été largement servie !

Mackenzie Bishop, la narratrice, est une jeune fille de seize ans qui emménage à une heure de son ancienne maison, dans un hôtel reconverti en appartements multiples. Ses parents ont pour projet de rouvrir la petite épicerie au rez-de-chaussée, nouvelle lubie de sa mère pour s’occuper l’esprit. Mackenzie a perdu son frère, Ben, dix ans, renversé par une voiture qui a ensuite pris la fuite. Mackenzie arrive dans ce nouveau lieu pleine de rancœur envers ses parents, et devient vite très occupée, bien qu’en vacances estivales. La jeune fille n’est pas comme tout le monde. Elle a une bague et une liste qui se complète comme par magie, faisant figurer des noms de personnes dont elle est en charge. Des personnes mortes. Qu’elle est censée guider vers la bonne porte. Car Mackenzie a accès à une autre dimension.

Notre dimension, c’est l’« Outer » ; celle pleine de portes, dont il faut retrouver la bonne, c’est « The Narrows » il y fait noir, et les « Histories », les traces/souvenirs des personnes décédées, y errent jusqu’à ce qu’un « Keeper » (ce qu’est Mackenzie), les amène vers la bonne porte (« Returns ») ; et il y a également, The Archive, là où les « histories » reposent, classées, comme des livres dans une bibliothèque, excepté que ce sont des morts que l’on catégorise. Une activité plus importante d’histories à gérer par la jeune fille, signe d’anomalie dans le système, révèle une sordide histoire qui se passa dans son nouvel appartement et surtout, dans sa chambre : un meurtre, qu’elle va tenter d’éclaircir, malgré les avertissements de ses supérieurs. L’adolescente pourra compter sur Wesley Ayers, adolescent de son âge qui traîne souvent dans les couloirs de l’hôtel.

Je ne m’attendais pas à aimer. En fait, je m’attendais à une histoire si excentrique que je n’aurais pas réussi à accrocher. Mais ça ne s’est pas passé comme ça, j’ai été littéralement emportée par l’histoire, l’imaginaire de l’auteur et ces personnages si attachants. De plus, concernant la fluidité de lecture, ça a vraiment été un régal, le niveau d’anglais ne m’a posé aucun problème.

On balance entre présent, c’est-à-dire, le déménagement, et passé avec le grand-père de Mackenzie, qui la forme à devenir une bonne « Keeper ». On sent deux périodes très distinctes de bonheur, puis une cassure, insurmontable. On voit deux versions de Mackenzie : la petite fille qui adule son papi, et celle, endeuillée, qui cherche de la reconnaissance et travaille pour que l’on soit fière d’elle. L’atmosphère est lourde, ce deuil, il ne cicatrise pas vraiment et cela à cause de sa mère. L’auteure écrit avec une douceur, une poésie, une profondeur qui émeuvent et touchent. Mackenzie est un personnage génial. Elle n’est pas le stéréotype d’une adolescente, elle est plutôt même réservée et originale, en accord avec ce qu’elle est chargée de faire à côté de sa banale vie d’adolescente. Mais surtout, elle m’a fait rire, pleurer, sourire et a suscité à de nombreuses reprises mon admiration. Comme seule une bonne héroïne sait le faire. Oui, parce que dans les couloirs ténébreux des Narrows, il faut avoir le courage d’y aller, sachant que l’on peut y trouver des âmes pas très enthousiastes et carrément dangereuses.

Avec tout cela, je me méfiais un peu du love interest, je ne voulais pas voir débarquer le type chelou/mystérieux/beau-gosse cliché après tant de points forts. Et encore une fois, Victoria Schwab a su prouver son originalité. Wesley Ayers, également surnommé guyliner, est un medley d’excentricité, de tendresse, d’espièglerie, de dragueur et de véritable ami. J’adore ce personnage, amoureux mais qui s’efface, présent et à l’écoute, sans rien réclamer en retour. Je me suis dit tout le long, enfin une romance mâture dans un livre jeunesse.

Puis les choses s’enveniment, et s’accélèrent. Là, j’ai commencé à tourner les pages vraiment plus vite. L’intrigue est très astucieuse : pas pour sa solution finale, mais parce qu’en plus d’être un fils conducteur pour le livre, c’est une excuse pour plonger au cœur de cette autre dimension où évoluent les morts. On a peur, on est sous adrénaline et pourtant, on continue à dévorer les pages. J’ai adoré le comportement des personnages, leurs doutes, leurs choix, leur maturité.

J’ai également apprécié le fait que l’intrigue principale s’étale vraiment sur toute la longueur du roman, et qu’à elle-même s’entremêlent les histoires du quotidien de Mackenzie. Sa mère est insupportable, vraiment ; et son père semble quelqu’un d’intéressant, mais qui aurait été comme effacé, après la mort de Ben. Les évocations de ce personnage sont d’ailleurs chargées d’une vive douleur, par l’habileté et l’implication de l’auteure dans son texte.

J’ai adoré le final, sentir cette porte ouverte et savoir que je possédais la suite dans ma pile à lire, ne pas avoir à quitter ce monde tout de suite, ni ces personnages d’ailleurs. Ce roman est unique, original et excentrique, tout en émotions et courage, c’est une de ces perles qui composent la littérature jeunesse et je me demande ce que les éditeurs français attendent pour le traduire ! Je le recommande à tous ceux que l’anglais n’effraie pas, à tous ceux qui en ont marre de lire toujours la même chose, à tous ceux qui, comme Mackenzie Bishop, aiment « les aventures ».

Publicités

4 commentaires sur “The Archived (tome 1) de Victoria Schwab.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s