Jeunesse

Angel Fever (Angel tome 3) de L.A. Weatherly.

Nous voici dans une situation quelque peu cocasse ! Un blog est bien des choses, mais surtout, il marque le temps qu’il passe (Mots Insatiables a six ans ! Six ans, non mais, je ne veux pas y croire !). En tant que lectrice, mes nombreuses aventures livresques, mes rencontres avec le monde du livre, ont beaucoup changé mes goûts et penchants en matière d’histoire, je n’adhère plus aux mêmes choses, je n’attends plus les mêmes ingrédients d’un livre. Ainsi, si vous allez dans le sommaire, déjà vous ne trouverez pas la chronique du tome deux de cette saga (oubli de le chroniquer, et aujourd’hui oubli de ce dont il parle), et surtout vous verrez que j’avais adorééééé le tome un. Alors qu’aujourd’hui… Pas du tout.
Ce tome trois en est le fidèle héritier, cependant. On retrouve Willow, demi-ange, Alex, tueur d’ange et petit-ami de celle-ci et Seb, le demi-ange, latino lover triangle amoureux (ça en fait des choses !). Les anges ? Toujours une menace ? L’invasion ? On en est à la troisième vague, wouhou !
Je suis ironique, pardon à tous ceux qui ont aimé… C’est juste qu’au bout du troisième tome, et cela même si j’ai lu les deux derniers en anglais… C’est toujours la même chose : le méchant s’en sort de sorte à pouvoir le réutiliser, le triangle amoureux n’est pas réglé, la seule chose qui a changé… C’est que les deux tourtereaux ne jouent plus aux cartes la nuit… Du coup, on est vite saoulés. De plus, le personnage de Willow, je m’en aperçois avec le recul et les années (trois ans depuis que j’ai lu le tome un), passe son temps à faire des odes à Alex, et à pleurer. Dans le genre Bella Swan, on ne peut pas faire mieux.
Manque d’inspiration ? Pas grave, l’auteure nous pond un petit saut dans le temps, au milieu du roman. Petit, hein, juste un an quoi… Et puis, ce n’est pas le truc bien négocié… L’intrigue n’en est pas plus intéressante, ni l’héroïne plus dégourdie, au contraire, elle pleure encore plus et quand le tout s’arrange, on a droit à une scène de ménages, dans les cris, les larmes, etc. J’ai passé ma lecture -qui fût ma foi, très très rapide, c’est loin d’être Proust dans le style- à lever les yeux au ciel. Des héroïnes comme ça, non merci.
Ce livre, c’est une recette commerciale qui marcherait à fond en série pour les adolescentes à la sauce The vampire diaries, et je le déconseille vraiment, tout ce qui me vient à la bouche, c’est ennui total. Si vous voulez des méchants et des roads-trips à travers l’Amérique, et des bandes de rebelles, je vous conseille Les âmes vagabondes (on oublie souvent que ce roman-ci de l’auteure est vraiment un bon roman de science-fiction, ne vous fiez pas au film…).
En revanche, pour commencer à lire en anglais, c’est très adapté !
Publicités

Un commentaire sur “Angel Fever (Angel tome 3) de L.A. Weatherly.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s