Jeunesse

Angel tome 2 : Angel Fire de L.A. Weatherly.

Première chronique de cette nouvelle année scolaire ! Et c’est une déception ahah ! Comme je n’aime pas faire les choses dans l’ordre, vous pouvez déjà retrouver mes chroniques du tome 1 et 3 sur le blog.
Dans ce deuxième tome, les tueurs d’anges rejoignent le Mexique, forment une bande et vont chasser les méchants des Etats-Unis, tout en étant recherché par toutes les polices, puisque les anges ont même intégré secrètement le FIB (vous m’entendez rigoler). Bref, on est dans de la littérature jeunesse / jeunes adultes, purement commerciale, et pour cela, ça marche, mais qu’est-ce que c’est niais !
Angel fire est l’un des premiers livres que j’ai lu en anglais parce qu’à l’époque, je ne pouvais me résoudre à attendre que Gallimard Jeunesse publie la suite en français, que j’allais lire trop vite en payant 18 euros le livre. Je l’ai pris en paperback en anglais et ça a roulé comme sur des roulettes niveau vocabulaire, alors que je n’avais lu que deux livres en VO avant celui-ci : Possession d’Elana Johnson et Die for me d’Amy Plum. Il faut dire que l’auteure ne se distingue pas par une plume particulièrement recherchée.
Ce tome est irritant tout de suite : les héros ont envie de… Mais comme ils sont toute une bande de garçons et de filles, les garçons doivent dormir séparément de ces dernières (coucou, le puritanisme religieux américain). De plus, Willow est demi-ange, donc les tueurs d’anges, sauf Alex, ne lui font pas confiance, elle se sent rejetée (peuchère). Oh ! et puis, elle découvre un garçon comme elle, demi-ange, latino lover, et donc… Mais si, si, si ! Vous avez deviné ! Triangle amoureux… Alex est jaloux à n’en plus finir, disputes sur disputes, batailles rocambolesques, petits frissons… J’avais un peu carrément envie de jeter le livre par la fenêtre. Je l’ai fini parce que niveau anglais, ça aura toujours été un exercice.
Je trouve ça franchement dommage, l’utilisation de tous les clichés du genre pour être sûr d’assurer des ventes, parce que l’auteur avait de quoi développer une mythologie intéressante sur les anges (je mets ça en parallèle avec l’univers de Laini Taylor par exemple, qui a une histoire d’amour un peu mielleuse mais un univers riche et complexe). Chez L.A. Weatherly, il y a un manichéisme entre le bien et le mal qui est vraiment agaçant et exploité assez basiquement. Le tout n’étant pas relevé par une quelconque plume…

Je vous conseille de vous tourner vers Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer, dans un genre assez fidèle, du road-trip, la vie en communauté restreinte et organisée dans des baraquements et une héroïne un peu différente des autres.

Publicités

Un commentaire sur “Angel tome 2 : Angel Fire de L.A. Weatherly.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s