Jeunesse

Troubles de Jennifer Provins.

Au tout début, je lisais cette histoire sur skyrock, en fiction un peu étrange et originale. Puis l’auteure s’est lancée dans l’auto-édition par le biais du crow-founding (quand chacun donne un peu d’argent pour obtenir une certaine somme afin de réaliser le projet ambitionné). L’auteure a su trouver une audience et Troubles a vu le jour, dans une édition qui montre quelques soucis de coordination avec l’imprimeur (petits nombres d’exemplaires : ils ne font pas nécessairement beaucoup d’efforts…). Troubles est un tout petit livre de 200 pages à peine, au design réalisé par Tiphs dont le travail est toujours aussi magnifique. À la réception du livre, commandé sur le site e-monsite de l’auteure, j’avais également deux petits marque-pages à l’effigie du livre, petite attention adorable.

Troubles conte la macabre histoire de Clara, jeune fille à la vie bien sinistre, victime d’abus et qui finit par commettre l’irréparable… Elle n’en est pourtant pas convaincue… Est-ce vraiment elle ? Clara, une tueuse ? Ne serait-ce pas plutôt… Carla ? Enfermée dans un hôpital qui a tout d’un asile, la jeune fille est dépouillée de son identité, résumée à un chiffre par lequel elle est désormais identifiée #2432.

Je suis la plus grosse peureuse de la Terre, pourtant j’ai adoré l’ambiance du roman, l’insécurité de ses murs entre lesquels est prisonnière l’héroïne. J’ai adoré que l’auteure aille au bout des choses : les patients ont commis des choses horribles, les soigneurs ne sont pas des anges, le directeur est une enflure qui le montre bien. Par dessus tout, j’ai adoré Carla. Dès que Clara a un petit moment de détresse, elle en profite pour se faufiler dans son esprit, petite voix sournoise et terrifiante. Même si c’est une meurtrière, elle reste plus entreprenante et bad-ass que Clara, qui est sans repère et donc pleure et crise beaucoup… L’auteure a réussi le défi difficile de rendre le monstre presque plus attachant que l’héroïne !

J’évoque Clara et Cara… Mais chaque personnage est intéressant, même les secondaires. J’ai aimé que l’auteure prenne le temps d’écrire l’histoire, les crimes, le passé de différents patients… Découvrir les fantômes du passé de Clara, mais aussi ceux qui administrent l’hôpital comme les surveillants ou le directeur.

Le seul point négatif pour moi, c’est le manque d’exploitation de l’univers dystopique créé par l’auteure. En effet, le roman prend place dans notre futur et l’asile psychiatrique est un endroit où tout est resté figé à notre époque ; pourtant le roman s’achève avant que l’on ait pu découvrir toute la richesse de ce futur, réduisant la dimension d’anticipation du roman et j’ai trouvé cela dommage. Cela se lie d’ailleurs à la frustration finale que laisse les dernières pages du roman : la fin semble être le milieu du roman, comme si le rythme atteignait son climax et… le livre s’achève.

L’auteure aime son récit et cela se ressent dans son écriture, le ton est doux envers Clara ; mais elle sait s’adapter au caractère psychopathe de Carla et à l’insalubre hospice dans lequel l’héroïne est retenue prisonnière. Jennifer Provins nous livre de vrais méchants : les autres patients, le directeur, l’entourage de Clara. Elle manie le psychologique, l’introspection de ses personnages avec une grande habileté, et cela rend les couloirs de l’établissement encore plus étroits et sombres

J’ai hâte de lire autre chose de l’auteure, qui ambitionne de s’autopublier une seconde fois toujours grâce au crowd-founding. Je vous recommande vraiment ce petit roman, un premier ouvrage prometteur et qui saura vous donner quelques frissons !

Retrouvez l’auteure sur son site !
Publicités

Un commentaire sur “Troubles de Jennifer Provins.

  1. Coucou ! Je viens seulement de découvrir ta chronique et ouaouh ! <3 Merci beaucoup beaucoup ! <3
    C'est juste super gentil, merci ! (Elle est presque plus longue que le roman lui-même ahahah ^^)
    Je ne sais pas si tu es au courant que mon second roman « Pour un Loup » est sorti… C'est juste à titre informatif =p
    Encore mille mercis !

    J'aime

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s