Ma vie de blogueuse

Sélection Halloween.

Halloween est bientôt là et je sais que certains d’entre vous apprécient de se faire des petites frayeurs et surtout lire des livres par thèmes/époques de l’année. L’an dernier, vous aviez apprécié ma petite sélection ; donc à l’approche de ce nouveau Samhain, je vous propose quelques titres.

The Archived tome 1 de Victoria Schwab.

Je n’ai jamais trouvé que la langue française comportait assez de mots pour décrire les choses que l’on aimait profondément. Quand j’ai découvert l’auteure sur twitter, je l’ai trouvée originale et je m’identifiais beaucoup à elle. J’étais persuadée que j’allais adorer ses livres. Et puis j’ai commencé cette trilogie, je me suis retrouvée passionnée par cette autre réalité comme j’ai pu l’être par Harry Potter ou les livres de Patricia Briggs. Pour Halloween, Victoria Schwab est incontournable et si vous possédez son titre Vicious, alors ce sera un terrifiant Halloween. Mais celui-ci est déjà bien placé en termes d’originalité, d’addiction et de noirceur. J’en adore les personnages et la maturité de l’oeuvre, l’écriture est magnifique.

Rebecca de Daphnée Du Maurier.

 

Sur Manderley, superbe demeure de l’ouest de l’Angleterre, aux atours victoriens, planent l’angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l’ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Chaque page de son roman nous plonge dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d’une étrange rivalité entre une vivante et le fantôme d’une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose étrange.

 

Ce roman est considéré comme un classique du XXe siècle, souvent recommandé aux amoureux de la littérature du XIXe siècle et en particulier aux fans de Jane Eyre, puisqu’on retrouve la même ambiance de non-dits et les fantômes du passé dont on ne peut se débarrasser.

Le treizième conte de Diane Setterfield.

 

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du monde, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd’hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l’extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l’invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l’imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida. Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité…

 

Je vous conseille de lire ma chronique, puisque ce livre a été un immense coup de coeur pour moi, mêlant psychologie, lieux sombres, secrets insoutenables, bâtisse du XIXe siècle et écriture délicieuse.
Le Tour d’Écrou d’Henry James.

 

Existe-t-il plus grand plaisir que d’écouter des récits macabres, la veille de Noël, dans une vieille maison isolée ? Qu’il est diabolique le frisson qui glace alors les sangs… Qu’il est divin le cri des femmes épouvantées… Ce ne sont pourtant que des histoires. Tandis que celle-ci, elle a été vécue par des enfants encore, deux petits orphelins… Et leur gouvernante, une jeune fille des plus honnêtes. Ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont enduré et les circonstances extraordinaires des événements qui les ont… Mais non ! c’est trop horrible… Ça dépasse tout… en pure terreur ! Car le pire, justement, c’est qu’on ne saura jamais tout…

 

Je n’ai pas encore chroniqué ce livre sur le blog… Mais j’ai adoré ma lecture. On me le recommandait pour mon amour de Jane Eyre, mais ce livre est tellement plus sombre, plus sournois, plus psychologique, rien que d’y repenser, j’ai des frissons.

MT tome 1 : L’appel de la lune de Patricia Briggs.

 

Mercy Thompson, mécanicienne dans le Montana, n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe. Son voisin est l’Alpha d’une meute de loups-garous, le minibus qu’elle bricole appartient à un vampire, et la vieille dame qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Mercy se trouve mêlée à une affaire de meurtre et d’enlèvement…

 

La bit-lit souffre de la pauvreté de l’écriture de ses textes et sa sur-représentation du sexe. Il faut fouiller pour trouver les pépites. Avec Mercy Thompson, Patricia Briggs offre une héroïne têtue, dotée d’une sacrée répartie et très indépendante ; tout en gardant les créatures du folklore, dont elle crée sa propre version, très aboutie. Un loup-garou tue et dévore le cadavre, un vampire vous vide de votre sang et les faes sont pires. À cela s’ajoute une intrigue d’enfer et une écriture mature, un vocabulaire riche. Chroniquée sur le blog dès le tome 5.

 

Penny Dreadful

Je n’en parle pas spécialement sur le blog, mais je regarde beaucoup de séries et de films. Mon dernier énorme coup de coeur s’appelle Penny Dreadful, et ça a un rapport direct avec l’univers du livre, alors c’est tout bonus pour nous ! Penny Dreadful est une série Nord-Américaine au casting impressionnant, qui a été renouvelée pour sa troisième saison. On y découvre une société britannique, à l’époque Victorienne. Un Londres divisé entre une richesse importante, dans des bâtisses sombres où vivent mille et uns secrets, et des bas-fonds si pauvres que s’y développent choléra et autres maladies fatales. Cependant, l’humain n’y est pas le monstre le plus terrible. Grande Bretagne profondément religieuse, on y découvre Vampires, sorcières, immortels, créatures de toute sorte… Ou fruit de folies humaines. Personne n’est vraiment innocent. Dans cette foule de secrets, Sir Malcolm cherche à retrouver sa fille perdue (Mina Harker, des fois que cela vous évoque quelque chose… !), enlevée par de telles créatures. Pour cela, il peut compter sur l’aide de Vanessa Ives, jeune femme maudite qui a l’étrange capacité de servir d’intermédiaire entre les démons et les humains, donnant des scènes de possession époustouflante de par la prestation magnifique d’Eva Green. Mais des personnages plus connus de nous, lecteurs, se dévoilent… Le mystérieux et attirant Dorian Gray, le ténébreux et torturé Docteur Victor Frankenstein. À cette charmante et très hétéroclite compagnie s’ajoute un colon revenu en Angleterre pour fuir la justice des colonies… Et qui, lui aussi, cache un terrible secret… Penny Dreadful, c’est un concentré de rues sombres, d’oeuvres littéraires majeures, et de suspense à chaque épisode… Le tout porté par une prestation spectaculaire des acteurs. Un immense coup de coeur ! 

Publicités

Un commentaire sur “Sélection Halloween.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s