In my mailbox

In my mailbox • 38.

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et repris en France par Lire ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres, ainsi que les livres achetés ou empruntés, en format papier ou ebook.

L’Hôtel Stancliffe de Charlotte Brontë (texte abrégé).

La vie est tout sauf paisible à Zamorna, et à l’hôtel Stancliffe en particulier… Jugez-en plutôt : vous y côtoierez de truculents voyageurs de commerce, d’élégants dandys et de bougons militaires ; vous assisterez à une émeute populaire et partagerez les états d’âme d’un chef d’Etat et de ses ministres. Ce court roman, écrit de jeunesse resté trop longtemps inédit, propose une peinture pleine de fantaisie et sans concession du Royaume-Uni au XIXe siècle. Les personnages excentriques que l’on y croise esquissent déjà les héros des futurs romans des sœurs Brontë.

Les mystères d’Udolphe d’Ann Radcliffe.

Émilie explore le château mystérieux, chandelle à la main, à minuit. La menace (surnaturelle?) est partout présente. Les séquestrations, les tortures ne sont pas loin. Quel est le dessein du maître des lieux ? Quels sentiments éprouve la jeune fille pour son tuteur et geôlier ? Qui épousera-t-elle, après cette quête de soi à travers les corridors du château, qui ressemblent à ceux de l’inconscient ?

L’embranchement de Mugby de Charles Dickens.

Mugby ?… Quel drôle de nom ! Drôle de nom et drôle d’endroit. À Mugby, il y a tant de croisements et de destinations qu’on peut aller presque partout. À son immense embranchement se trouve un homme qui ne sait plus quel chemin prendre. Pour la première fois de sa vie, il hésite et cherche un endroit pour changer de vie mais avec toutes ces voies qui s’enfuient au bout du monde… laquelle choisir ?

L’embranchement de Mugby de Charles Dickens.

Orlando est un jeune noble anglais ; lorsqu’il rencontre la reine Élisabeth Ire, elle décide de l’emmener à sa Cour de Greenwich et, jusqu’à la mort de la reine, la vie d’Orlando est celle de son courtisan favori ; il restera à la Cour sous Jacques Ier. Pendant le Grand Gel de 1709, Orlando tombe amoureux de Sasha, qui l’abandonnera. Revenu dans sa demeure natale, Orlando fait l’étrange expérience de s’endormir pendant une semaine, à la suite de quoi il partira comme ambassadeur en Orient. Il y refera un sommeil d’une semaine, mais se réveillera femme. Orlando passera quelque temps en compagnie de Tziganes, en appréciant la condition des femmes dans ces tribus itinérantes, la jugeant plus libre qu’en Angleterre. Elle retournera à Londres, poussée par son amour pour la poésie. Son existence se partage alors entre la demeure natale, où elle a la possibilité de s’y consacrer et de recevoir des poètes célèbres, et Londres, où elle fréquente la bonne société et les prostituées. Orlando trouvera l’amour auprès de Lord Marmaduke Bonthrop Shelmerdine. Le roman se termine en 1928, alors qu’Orlando est devenue une femme-écrivain à succès.

Le temps de l’innocence d’Edith Wharton.

Newland Archer, symbole de toute une société imbue d’elle-même, devient, sous la plume d’Edith Wharton, l’incarnation d’un espoir avorté. A la veille de ses fiançailles avec la chaste May Welland, appartenant comme lui à la plus haute caste new-yorkaise des années 1870, il rencontre Ellen Olenska, comtesse désargentée, sensuelle et éprise de liberté. Mais il ne trahira jamais ses principes ; sa passion le condamne donc à une vie d’amertume. Dans ce conflit entre l’individu et le groupe, Wharton maîtrise à merveille l’art de la suggestion. Sans frasques, subtilement, sur un ton qui mêle ironie et observation clinique, la romancière invite le lecteur à relire le thème de l’innocence sous un jour nouveau et le surprend sans cesse, jusque dans l’ultime ressort dramatique par lequel elle ramène au premier plan le souvenir de May, signifiant ainsi que Le Temps de l’innocence est révolu et qu’une ère de liberté est désormais envisageable.

Possession d’A.S. Byatt.

Entre universitaires, la lutte est âpre autour de Randolph Henry Ash, grand poète victorien. Tous les coups sont permis, y compris dérober des manuscrits ou détourner telle information. Alors que ces querelles de spécialistes battent leur plein, Roland Michell, jeune chercheur, découvre une lettre du maître adressée à une inconnue. Le jeu de piste est ouvert : sur les traces du grand homme, le Dr. Michell visite les manoirs du Lincolnshire, croise les daim du parc de Richmond, relit les légendes de la fée Mélusine et de la ville d’Is, non sans avoir convoqué préraphaélites et spirites pour interrogatoire. Epistoles volées, amours clandestines, suicide romantique peuplent l’aventure.

Contes de Noël de Charles Dickens.

Dans ces cinq contes, Dickens célèbre l’esprit de Noël, le partage et la charité, et dénonce l’injustice sociale qui exclut les pauvres de cette fête. C’est un portrait truculent de la vie quotidienne et une condamnation sans appel de l’exploitation et de la misère. Ce message social, Dickens nous le donne en douceur, par le détour du conte et du fantastique.

David Copperfield de Charles Dickens.

La vie de David Copperfield se déroule sans histoire jusqu’au jour où sa mère se remarie à un homme dur et fourbe. Maltraité par son beau-père, envoyé en pension, David commence une lente descente aux enfers. Bientôt, il lui faut travailler pour survivre. Dès lors, il n’a plus qu’une idée en tête : s’enfuir et retrouver le bonheur perdu.
Publicités

9 commentaires sur “In my mailbox • 38.

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s