Ma vie de blogueuse

Bilan 2015.

Au revoir, 2015.

C’est un peu avec soulagement que je dis au revoir à 2015. Une année qui n’a pas eu que du négatif, bien au contraire, pourtant j’ai l’impression que 2015 a été bien trop intense pour nos nerfs.

L’année a commencé avec beaucoup de larmes, les attentats contre Charlie Hebdo qui, parce que nous étions au DUT et amoureux du livre et de la culture en général, nous ont plus touchés, je crois. Voir ses professeurs pleurer parce qu’ils connaissaient certains dessinateurs, c’est éprouvant. Réaliser que certains sont assez fous pour répondre à un dessin par un meurtre l’est encore plus.

Après cela, il y a eu le stress, avec le Salon du Livre de Paris, qui, perçu du côté des libraires, m’a vaccinée à vie contre les salons. Puis la fin du DUT s’est profilée, ce qui a été un grand bol d’air frais pour moi, après un stage bien peu fructueux en maison d’édition.

J’ai eu la chance de partir à Londres et quel magnifique voyage, à refaire, bien sûr mais que de souvenirs déjà !

La rentrée a sonné et pour moi, ce furent les premiers pas dans un vrai campus d’université, puisqu’au DUT l’ambiance restait relativement intimiste. Ce furent donc des semaines de rencontres, de travail, de progression, de stress aussi, comme toujours.

Il y a bien sûr eu les autres attentats, à Paris, qui semblent encore irréels tant ils ont été gratuits… La perte de confiance en l’humanité, entre toutes ces horribles nouvelles que l’on apprend, est le sentiment qui m’habite en conclusion de 2015… Cette guerre que l’on mène à l’étranger, que les médias arrivent à transformer en feuilleton télé « on a récupéré telle ville » et nous, impuissants et dégoûtés

Le tout s’est achevé sur une semaine au ski, à Courchevel, où l’on nous avait prêté un logement, laissez-moi vous dire que je n’y retournerai jamais plus ; l’argent jusqu’à en vomir, aucune dignité et la faune entière disparue en manteaux vulgaires pour ces dames qui ressemblent plus à des épouvantails d’exposition qu’à de vraies personnes. On est très bien dans nos humbles campagnes.

Je n’ai pas de résolution particulière pour 2016, si ce n’est : toujours plus apprendre, ne jamais au grand jamais se laisser aller aux amalgames, continuer à être ouverte d’esprit, même si on me le reproche. Aimer autrui, aimer apprendre, aimer lire, aimer notre monde et devenir quelqu’un de meilleur. Et éventuellement, baisser la pile à lire ? Même si je n’y crois plus !

Cette année, j’ai donc lu 139/170 livres !
Mon challenge pour 2016 est bien plus modeste et inhabituel : 80 livres.

Je vous mets ici mes indispensables découverts cette année et vous souhaite, de tout mon coeur, une merveilleuse année à venir.

A Darker Shade of Magic tome 1 de Victoria Schwab.
Shifting Shadows de Patricia Briggs.
The Archived tome 1 de Victoria Schwab.
Le treizième conte de Diane Setterfield.
Un chant de Noël de Charles Dickens.

Publicités

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s