Jeunesse

Throne of Glass (tome 1) de Sarah J. Maas.

J’ai découvert ce livre grâce à l’adorable Melody, dont le compte instagram est une petite perle livresque. Alors que j’étais à Londres, cet été et comme vous avez pu le voir dans l’In my mailbox qui a suivi mon retour, je l’y ai acheté en anglais dans cette jolie édition paperback chez Bloomsbury. Je refusais de le prendre en français, rien que la traduction de assassin par assassineuse m’en a dégoûtée…. Mercenaire est un mot français qui signifie la même chose… Et en plus, ils ont changé le nom de l’héroïne, bref pas cool La Martinière… Et comme la suite ne sera certainement pas publiée en France en plus… Bref, bref, bref…

Where to start ? I feel like everybody knows this saga without even having bought/read the book. Personally, I don’t like it when a book is overrated because I found out there were often not meant for me… But I had this friend who was so enthusiastic about it, so when I visited London this summer, I bought it in a lovely bookshop.

Le royaume d’Adarlan est gouverné d’une main de fer par le Roi. Autrefois la magie était chose courante, jusqu’à ce que le roi l’éradique. Celaena est une mercenaire depuis ses huit ans, lorsque son maître d’armes l’a sauvée de sa condition d’orpheline. Devenue l’une des mercenaires les plus redoutées, elle est trahie et doit purger une peine : elle devient esclave dans les mines de Sel d’Endovier. Un an après son emprisonnement, elle est dépêchée par le Prince en personne pour concourir au titre de Championne du Roi pendant 4 ans avant de retrouver une supposée liberté, titre qui sera accordé au vainqueur d’une compétition où complots politiques et alliances peu scrupuleuses se mêlent pour barrer la route de Celaena. Dans sa quête, elle pourra compter sur l’appui du Prince, Dorian et du chef de la Garde Royale, Chaol Westfall.

In Adarlan’s kingdom, there was once magic and freedom, until the new king killed everyone and starts to frighten those who were left alone. Celaena is an Assassin since she’s 8yo, an orphan rescued by a man who has trained her to become the most dangerous assassin. Betrayed, she is enslaved in the salt mines of Endovier. One year goes by and suddenly, the Prince Dorian asks her to become the King’s Champion for 4 years in exchange of her freedom. In order to obtain this title, she will have to succeed in a merciless competition between the most dangerous people in the kingdom. Politics allies and magic will try to ruin her. Celaena is beautiful, strong, dangerous and more than everything, she wants her freedom… To help her, she will be able to count on the Prince Dorian and Chaol Westfall, the Captain of the Royal Guard.

Des personnages principaux féminins comme Celaena, il est rare d’en rencontrer. Pas modeste pour deux sous, une répartie aussi aiguisée qu’Elizabeth Bennet (Orgueil et Préjugés) et aussi dangereuse que la coupe-gorge Lila Bard (A Darker Shade of Magic), Celaena est un grand bol d’air frais. Le but de sa vie, c’est d’être libre, indépendante, invincible. Le besoin d’être soi-même avant tout. Elle a plutôt confiance en elle : elle a un sacré passé mais elle reconnaît sa beauté, sa force, le fait qu’elle soit l’une des plus dangereuses personnes du pays. Pourtant, elle est loin de nous être insupportable ; d’autant qu’elle évolue dans un monde de Courtisans où hypocrisie et faux-amis sont son quotidien. Petite mention sur les quelques pages consacrées à sa condition féminine et au fait qu’une semaine dans le mois, elle est clouée au lit de douleur. Réalisme trop peu montré, parce que bon sang, c’est la réalité pour beaucoup d’entre nous et ce n’est pas un tabou ! J’étais très fière de l’auteure sur ce coup-là.

Female main characters like Celaena are rarely the pattern of a Young Adult novel. She is not humble, she is sassy and dangerous as the cut-throat Lila Bard that we discovered in A Darker Shade of Magic by V.E. Schwab. It was refreshing to see such a strong, freed, invincible character. A character who doesn’t want to create a family and forgets herself in a relationship ! She needs to be herself more than anything : she has a dark background, yet she admits being beautiful, strong and very dangerous. She is not passive. She is confident, yet we like her this way. She doesn’t brag, even if she has to prove herself all the time. She is drown in a World where everyone can turn out to be a Wolf and she must show that she has some white teeth too. Moreover, she is the first character who proves to be a real woman : she has her periods ! What? Does that really exist ? Hell, yes and that was amazing to see her suffer so much because we do too! I was so proud of the author for she had mentioned it!

Celaena est une héroïne géniale à suivre… Pourtant, je me suis attachée à chaque personnage. Surtout les mauvais… Sacrément effrayants puisque majoritairement absents physiquement dans ce premier tome, ce qui renforce la crainte qu’ils suscitent. Après, j’ai trouvé dommage que l’auteure utilise le triangle amoureux… D’autant que celui-ci se complique visiblement dans les tomes 3 et 4. C’est vraiment une technique d’intrigue qu’il faut abandonner… Si seulement les auteurs pouvaient nous entendre ! Ca ralentit l’intrigue, ça décentralise notre attention vis-à-vis de la quête de Celeana et parfois, ça la fait même paraître un peu cruche (elle ou Dorian) ; ce qu’elle n’est pas du tout.

Calaena is a great heroine to follow, but I also enjoyed discovering the other characters, especially the villains. The fact that we do not see them that much makes them even more frightening. Nevertheless, I regret that the author chose to create a love triangle. It is something that I just can’t stand anymore, a story can evolve without such a plot technique. I learnt that the tomes 3 and 4 complicate the whole love-plot, and I’m not really excited for that ; especially since I’m rooting for Chaol and Tumblr has taught me he doesn’t stand a chance…

Ce premier tome est très court, du coup, on n’a pas l’occasion de découvrir le monde de l’auteure en profondeur ; le peu qu’on en voit, pourtant, semble si vaste, si riche, si travaillé que l’on voudrait bien que le livre dure 200 pages de plus. Lorsque la magie commence à être évoquée, il m’a fallu acheter le tome 2, je voyais bien que ce ne serait qu’un avant-goût et que je ne serais pas rassasiée.

I thought this tome was too short and we didn’t really get to explore the author’s world, so I had to buy the sequel in order to get satisfied, I can’t wait to dive into it! What I really like is that, if I’m in the mood, I can go on Tumblr and have a little chat with the fandom. There’s not always a fandom for every book I love and that’s a pity (I’m thinking of Mercy Thompson by Patricia Briggs).

Je redoutais de lire de la fantasy en anglais, j’avais peur de louper un peu de l’histoire, de la beauté des créations de l’auteure et en fin de compte, pas du tout ; le livre est super accessible, même pour de la fantasy. Je trouve ça tellement dommage qu’en France, dû à des erreurs de traduction, le peu d’engagement éditorial pour ce titre de la part des éditions La Martinière, le potentiel de vente ait été amoindri car c’est un livre qui donne une place au féminisme sain dans la littérature fantasy et qui, en plus, se révèle sacrément original ! Une chose est sûre, par ici vous entendrez bientôt parler du deuxième tome !

 

PS : si vous avez aimé Celaena, vous adorerez Lila Bard !
If you loved Celaena, you’ll be amazed by Lila Bard!
(A Darker Shade of Magic by V.E. Schwab)
Publicités

3 commentaires sur “Throne of Glass (tome 1) de Sarah J. Maas.

  1. c’est chez La martinière en français et pas Gallimard 😉 et clairement je suis deg pour ceux qui suivent la série en français vu qu’ils n’auront pas la suite (je remercie énormément Un bout d’ailleurs de m’avoir offert le 1er tome en VO).

    Sinon concernant le triangle amoureux il disparaît très vite dans le tome 2, s’il en existe un dans les tomes suivants ce n’est pas avec le prince et le capitaine…

    et sinon la série est géniale et le tome 2… oh la la la la

    Va falloir que je me lise bientôt le tome 4, va falloir le caser entre deux lectures ^^

    J'aime

    1. Merci de m’avoir corrigée ! J’en étais persuadée, je ne sais pas pourquoi x)
      C’est sûr que c’est toujours chouette les cadeaux livresques ! 😉
      Tant mieux s’il disparait mais le fait même de créer plusieurs love-interest, ça m’énerve. Ca fait passer l’héroïne pour une gamine indécise et capricieuse… alors que ce n’est pas sa vraie personnalité, enfin il n’y a pas que ce livre, bien sûr, je déteste ce genre de configuration dans tous les livres ahah
      J’ai hâte de lire la suite, j’ai jusqu’au tome 4 mais je me retiens de tous les lire d’un coup ahah

      J'aime

Je suis une grande bavarde, si vous aimez papoter aussi, dîtes-moi ce que en avez pensé de votre côté, par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s